Bali : Ubud et ses environs

Ubud, un très bon point de chute pour commencer à découvrir l’île des dieux et rayonner quelques temps, entre balades et rencontres.

Tegallalang

Jour 3 : monkey forest & balade

Après une excellente nuit de sommeil, nous sommes réveillés avec les chants des oiseaux et autres animaux et nous découvrons la vue depuis le balcon notre chambre: une rizière. Le petite déjeuner est servi, et c’est vraiment pas mal: pancake, thé, banane, miel, omelette, toasts et pastèque. On découvre ensuite la guesthouse, plutôt jolie et demandons où nous pouvons aller retirer de l’argent. Après une petite balade dans Ubud et le retrait d’argent, nous partons pour la monkey forest, dans la même rue que notre guesthouse.

Végétation luxuriante, un singe qui me (Thomas) grimpe dessus au bout de 30 secondes pour chopper une banane achetée à l’entrée, on est bien dépaysés ! Les arbres sont énormes, les racines tombent du ciel et quelques sculptures locales nous font passer un agréable moment. Nous avons payé 60.000 (5€) pour l’accès à la forêt + un lot de petite bananes. Les singes sont bien malins et arrivent à sentir les bananes que nous avons dans notre sac. Rien de plus simple pour attirer un singe sur son épaule et se balader avec: sortir une banane rapidement et tendre le bras bien haut pour qu’il ait le temps de grimper sur nous. Ces petites bestioles sont adorables, mais on voit bien que des rivalités existent entre eux, et ça crie parfois dans tous les sens.

Nous irons ensuite chercher des chapeaux de paille tressés bien négociés au marché (50.000 – 4€) les deux. Pour commencer doucement, on mangera un poulet/frites sauce poivre avec tortillas chedar et boisson, 115.000 – 10€ pour nous deux. Pas mal du tout ! Pas loin du resto se trouve le Lotus Garden Café qui a accueilli la finale de Pekin Express 2009, rien d’extra, mais on peut dire que c’est joli en effet. Après être tombé sur une procession en pleine rue, nous partons en balade l’après midi, dans les rizières avec une carte trouvée dans le Lonely Planet, et c’est plus simple sur le papier ! Ca monte, ça descend, et au final on ne voit pas l’heure passer. On repartira avec deux français croisés sur la route. Total: 3h de marche dans des paysages superbes. La journée se termine le soir avec un petit resto à 10 mètres de la guesthouse où nous dégustons des… feuilles fries ?! Pas mauvais, mais un peu space quand même 🙂

 

Jour 4 : Elephant Park, Tegallalang, plantations, Kintamani, Padangbai

Petit dej au milieu de la guesthouse cette fois avec de la papaye. Bien sympa, il fait très beau, la journée s’annonce bonne ! Ça tombe bien puisqu’on va bouger un peu plus aujourd’hui. Le chauffeur qui devait passer nous prendre appelle pour dire qu’il ne pourra finalement pas venir… Petite balade en moto avec le gars de la guesthouse pour aller changer des dollars contre des roupies indonésiennes (d’ailleurs, on aurait pas dû échanger autant d’euros contre des dollars…). Finalement il nous trouve un autre chauffeur pour 300.000 la journée (25€), cool !

Le chauffeur arrive, puis nous amène plus au nord, au safari park, qui ne vaut pas vraiment le coup au final (32 dollars!). Nous avons pu voir les éléphants de très près et donner à manger aux petits. On retiendra surtout que leurs « cheveux » sont tout secs comme de la paille. Nous repartons ensuite pour Tegallalang, avec des rizières en terrasses magnifiques sous une chaleur de dingue! Le chauffeur nous emmène ensuite voir des plantations de café, banane, orange, gingembre, cannelle, vanille et cacao où nous en profitons pour goûter une graine de café juste cueillie (enfin, juste le jus, pas la graine en elle même, réputée pour être particulièrement dégueulasse à cette étape), juteuse et sucrée. On nous explique comment est récolté et travaillé le café, et petite anecdote amusante: ils font manger les graines juteuses à une mangouste (en cage devant nous) qui sont ensuite digérées, rejetées, puis lavées séchées, chauffés, et qui deviennent les graines noires que nous connaissons. Apparemment ce procédé donne un des cafés les plus chers du monde.

Nous prenons le repas dans les montagnes, à Kintamani dans un resto situé sur les hauteur. On a une superbe vue sur le mont Batur et le lac en contrebas. Le nom du resto ne nous revient pas mais c’était un buffet plutôt copieux.

Le reste de la journée est consacré à la route sinueuse qui mène au port de Padangbai puisque nous partirons le lendemain pour Lombok, l’île d’à côté. Aucun doute, nous sommes bien sur une ile volcanique, ça tourne dans tous les sens mais le paysage est superbe ! Le chauffeur nous a aidé à trouver une chambre et une agence qui gère les fast boat qui vont jusque Lombok. Nous avons payé 1,4 million pour deux aller/retour, soit 130€ environ. C’est bien cher, mais c’est ça ou le ferry qui met 6h de traversée… La chambre est très sommaire (12€, pas de clim et un ventilateur qui allait nous tomber sur la tronche^^), mais comme nous ne faisons qu’y dormir pour repartir tôt le matin, ça ira !

Les sacs déposés dans la chambre, on file mettre nos pieds dans l’eau pour la première fois à la plage de blue lagoon avant d’aller à un resto à 30 secondes de notre chambre. Pas très local (brochettes/legumes/frites et spagetti carbo bacon), mais ça rempli bien ! En face, un guitariste chante très faux mais donne une ambiance sympa après cette journée bien remplie. La nuit n’est pas terrible faute de clim…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *