Philippines : 2 jours à Maripipi (Leyte) entre cascades et rizières

Quand on est pas loin de l’île de Leyte et qu’on a un week-end à tuer, un séjour de deux jours dans le coin de l’île Maripipi est très agréable.  Nous y sommes allé depuis Tacloban et voici ce qu’on y a fait !

De Tabloban à Naval puis l’île de Sambawan

Nous partons aux aurores (5h30) de Tacloban en van, direction le nord vers l’île de Biliran en traversant différents paysages de montagne très jolis et verdoyants. Nous arrivons au port de Naval quelques heures plus tard (après un stop photo sur le gros pont qui rejoint Leyte et Biliran) pour acheter un peu de nourriture puis nous prenons un bateau à 8h30 qui nous amène au premier spot du week-end : l’île de Sambawan en 1h30 ! C’est une toute petite île de forme allongée avec un peu de relief puisqu’on peut atteindre les hauteurs et faire de jolies photos du paysage. L’eau est chaude, transparente et c’est le sable blanc qui nous attend. L’endroit est vraiment superbe ! Ne vous attendez pas à autre chose que de la location de masques/tubas ici, c’est une île plutôt préservée, et il faut penser à ramener sa propre nourriture et son eau. Il n’y a pas de quoi y passer non plus des heures et des heures, le snorkeling est assez moyen, mais l’endroit est joli.

 De Sambawan à l’île de Maripipi

Après avoir profité de la plage et de quelques moments dans l’eau à regarder les poissons, nous reprenons le bateau direction Maripipi. C’est la « grosse » île d’à côté (5km de diamètre), dans la province de Biliran. Notre bateau nous amène sur la côte le midi où nous prenons notre déjeuner sur une jolie plage avec du sable noir, île volcanique oblige. L’eau transparente reste propice à la baignade et les cocotiers au bord de la plage donnent lieu à un décors paradisiaque digne de vraies cartes postales.

Déjeuner dans le ventre, nous partons digérer dans des sources naturelles du volcan, et là ça caille ! L’eau est tout simplement glaciale et on ne restera pas longtemps à l’intérieur, même si ça fait quand même du bien au final et que les habitants en profitent pour laver leurs vêtements dedans (en espérant que ce soit bien filtrer ensuite et que ça ne se déverse pas dans la mer…).

En chemin vers les rizières, on tombe sur une sorte de hangar dans lequel des combats de coqs sont organisés. Le nombre de motos et bicyclettes tout autour nous montrent que le combat est en cours quand nous arrivons. Malheureusement, le gong sonne 1 minute après notre entrée dans le hangar, le vainqueur est désigné et porte fièrement son coq dans les bras.

 

En chemin vers notre hôtel, on s’arrête pour faire des photos de jolies rizières en terrasse puis reprenons la route pour aller manger. Bon ok, en fait on s’est de nouveau arrêté sur la route pour refaire des photos de ce ciel magnifiquement rosé qui met en valeur les montagne qu’on aperçoit au loin. Cette fois c’est la bonne, on arrive à l’hôtel (le Marvin’s Sea Side Inn) pour prendre une bonne pause dans la piscine et quelques photos sur le soleil qui se couche sur la mer.

Cascade et balade dans Maripipi

Le lendemain, petit déjeuner puis direction la cascade Tinago Falls. Ce n’est pas une immense cascade, mais elle est quand même située dans un joli endroit et le mix entre la végétation verdoyante, la roche noire et l’eau turquoise permet de faire de très jolies photos. L’eau est bonne et permet de se rafraîchir alors que la température extérieure avoisine les 30°. On peut assez facilement aller sous la cascade ou bien grimper sur la roche pour prendre de la hauteur et sauter comme des gosses dans l’eau ! C’était un moment très agréable, dans un joli lieu. Un enregistrement à l’entrée suffira pour y entrer.

Cascade Tinago Falls Maripipi
Cascade Tinago Falls Maripipi

Suite à cette chouette baignade, nous avons repris la route pour aller manger près de sources d’eau bouillante où quelques philippins profitaient eux aussi du déjeuner et d’une petite baignade. Un buffle d’eau et son bébé étaient attachés non loin de là et des rizières étaient accessible en remontant la rivière un plus haut.

Notre déjeuner terminé, nous avons repris la route pour retourner à Tacloban. C’était un chouette week-end suffisamment reposant pour apprécier les paysages montagneux de l’île de Maripipi ainsi que les quelques moments dans l’eau qui sont toujours plaisants. On conseille !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *