Angels Landing à Zion : la randonnée à faire !

La randonnée Angels landing trail est la plus connue de Zion National Park. Elle est classée par le park dans la plus haute catégorie (strenuous, steep, cliff-side) même si on peut la faire tranquille quand même (voir plus loin). C’est surtout pour la dernière demi-heure qu’elle est pratiquée puisqu’elle permet d’avoir un superbe panorama sur le Zion Canyon, avec des passages très escarpés au bord du vide.

Angels Landing : difficile ?

Non, la randonnée Angels Landing n’est pas difficile d’un point de vue physique. La longueur est de 8km pour un dénivelé de 453 mètres. Pendant longtemps, le sentier n’est pas super intéressant et c’est en arrivant sur le plateau du haut que ça devient vraiment bien ! Quand on arrive sur la dernière partie, celle avec les chaines.



 La longueur du sentier est de 8 kilomètres et son dénivelé est de 453 mètres. La durée pour en venir à bout et revenir est d’environ 5h (c’est ce que nous avons fait, avec les pauses comprises).

La première partie est plutôt « cool » même si ça grimpe quand même pas mal, mais on peut prendre son temps. On croise les gens qui descendent et on se dit qu’ils ont commencé 4h avant nous… Arrivé en haut, il reste la dernière partie à faire : celle avec des tombants abruptes pendant 1/2 mile, sur une crête. Oui, ça fait quand même flipper à certains endroits, mais il y a des chaines pour se tenir et grimper. Ceux qui ne souhaitent pas aller plus loin peuvent s’arrêter au point Scout Lookout et auront quand même une belle vue.

Angels Landing : comment y aller ?

Zion parc est un parc très bien fait, et tout est indiqué dans la carte qu’on vous donne à l’entrée (dispo en français en plus). Pour rejoindre Angels Landing Trail, il faut prendre le shuttle bus jusqu’à l’arrêt « The Grotto », c’est de là que commence la rando. Il ne s’agit pas d’une boucle mais d’un aller/retour, vous reviendrez donc au même point à l’arrivée.

Angels Landing : dangereux ?

En soi, la rando n’est pas vraiment dangeureuse si on fait un minimum attention où on met les pieds. Pas jusqu’au plateau du haut en tout cas. Dans tous les cas, il est possible de faire demi-tour avant d’entamer le point le plus sensible (avec les chaines). Si on fait attention où on marche et qu’on se tient aux chaines, il n’y a pas de raison de tomber.

Il y a eu des morts, oui (5 d’après le site officiel, et 7 à Emerald Pools, une autre rando pas loin). En tout, une trentaine de personnes sont mortessur les trails de Zion. Un ravin de 400m à 50cm de son pied droit, ça ne pardonne pas…

On ne peut donc pas dire que c’est facile non plus, mais avec des chaussures adaptées, sans faire le guignol, ça se passe tout à fait bien. Il y a même des enfants qui font le trail.

Par contre : ne pas faire la rando si on est vraiment sujet au vertige. C’est là où ça peut être dangereux je pense. J’ai un peu peur du vide, et je préferais ne pas trop regarder en bas par certains moments. Au point le plus « sensible », on marche sur des pierres de 50cm de large avec du vide de chaque côté. Heureusement on peut se tenir aux chaines. Mais les gens ne sont pas bête, chacun y va à son rythme et on laisse passer ceux qui avancent plus vite quand on peut. Quand on a le vertige, les jambes tremblent, les bras aussi, et avec un peu de fatigue, c’est là que ça peut devenir dangereux…



Angels Landing : quelques conseils

  • Buvez ! On avait pris 8 bouteilles d’eau 50cl de mémoire, et on n’en a pas eu assez pour 4 (l’un de nous est resté à Scout Lookout).
  • Si vous souhaitez aller jusqu’en haut, évitez de vous encombrez les mains avec quelque chose à tenir. Vous en aurez besoin pour attraper les chaines !
  • Ne partez pas trop tard. Regardez bien les hotaires de bus. On a fait la rando vers 11h en juin, soit l’heure la plus chaude. On avait vraiment très soif… Mieux vaut partir le matin si c’est possible.
  • Après Angels Landing, on est allé faire la rando pas très loin « Emerald Pools trail ». On aurait pas dû, parce que d’une part c’était plutôt sec, et d’autre part c’était bien plus long que ce qu’on imaginait ! On était bien creuvés à la fin de la journée.

Angels Landing : mon avis

Oui, ça vaut clairement le coup. J’ai trouvé la première partie un peu « molle » (pas très intéressant, c’est pas très escarpé, ça monte en lacet, mais il faut dire qu’on a quand même une belle vue d’en haut) mais c’est al dernière partie qui vaiut évidemment le coup. Ca monte sec, mais le panorama de tout là-haut est vraiment superbe. Puis on peut se dire « je l’ai fait ! ».  Ayant un peu le vertige , c’est resté bien surmontable, et je ne regrette rien du tout. Il ne faut pas forcément une condition physique de malade pour faire la Angeles Landing, et chacun peut y aller à son rythme, ça vaut le coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *