Voyage humanitaire avec Coup de pouce aux Philippines

Nous avons testé cette année le voyage humanitaire avec Coup de pouce. Notre société étant partenaire de l’association, c’est un cadre idéal pour nous tenter cette aventure riche en émotions.

Le Voyage

L’aventure commence déjà par le voyage. On a compté environ 27 heures pour nous rendre sur le lieu de notre mission.

3 avions : Paris > Dubaï > Manille > Cebu

Point de chute à Cebu où l’on passe la nuit avant de repartir en van. Un trajet d’1h30 afin de rejoindre le bateau pour une traversée de 2h vers Ormoc. Arrivés sur place, nous sommes accueillis par notre correspondant Guillaume Kopp un volontaire français installé aux Philippines. Il représente les Spiritains, une congrégation catholique qui participe notamment à la rénovation de notre village. Nous prenons enfin un bus pour rejoindre Tacloban à 2h de là.

C’est une fois arrivés que nous découvrons le lieu de nos chantiers à Santa Fé, dans un tout petit village ; Boulod.

Le cadre

On tombe assez vite sous le charme bucolique de cet endroit. Certes, si on est là c’est que le village a été dévasté par le typhon Yolanda l’année dernière et si on fait un Google Images de Tacloban, la principale ville à côté de là, c’est pas très beau à voir….

tacloban, yolanda

…Mais. A travers la pauvreté et la reconstruction, la magie opère.

Le chantier

On découvre les shelters, petites maisons en bois que nous allons construire. Comptez 9m² pour une maison accueillant une famille de 5 environ mais selon les moyens de chacun, c’est à peu près la norme.

Les maisons que nous construisons ne sont pas en dur, pas de ciment, pas de béton car les familles sont majoritairement non propriétaires des terres. Nous fabriquons donc du temporaire qui dure. Elles sont faites pour résister environ 15 ans. Et quand on voit que la plupart des maisons sont encore faites en bâche, on peut se dire que c’est pas si mal.

Côté organisation, nous étions une équipe de 12 personnes réparties sur 2 chantiers. A nous tous, sur 2 semaines, nous avons construit 4 maisons, soit 4 familles relogées.

Chaque équipe est encadrée de 2 ouvriers qui nous expliquent comment oeuvrer. Tout le monde est conscient que nous ne sommes pas des pros du BTP et en ça le nom de l’association est bien trouvé. C’est un coup de pouce que nous apportons. Une contribution financière et des bras pour faire avancer tout ça un peu plus vite.

Le midi, nous avons eu la chance de manger dans les familles concernées par les chantiers. Une vraie immersion très agréable à vivre. Des gens très accueillants avec qui il est facile de communiquer puisqu’ils parlent anglais en seconde langue. Il y a des enfants partout qui sont de plus en plus à l’aise avec nous et mettent de l’animation pendant la journée.

 

En conclusion

Pour conclure ces 2 semaines, je pense qu’on ne peut être que satisfait du travail accompli. Comblés par l’accueil du village, la joie de vivre qui ressortait de chacun. C’est vraiment incroyable à ce point. Une expérience humaine vraiment enrichissante et que l’on recommande vivement à qui veut participer à une mission de ce type.

Pour aller plus loin, les chantiers continuent cet hiver. Si vous êtes intéressés et motivés par le projet, vous pouvez vous renseigner auprès de l’association. Sur leur site, vous trouvez le planning des missions partout dans le monde et toutes les infos pratiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *