Lombok : Rinjani : ascensions du volcan, lac et versant opposé

Deuxième jour de trek après une première journée harassante, notre fatigue est récompensée à 300% par les paysages magnifique que nous rencontrerons pendant ces heures de marches. Ce seront certainement les plus belles choses qu’on aura pu voir pendant notre séjour sur Lombok.

Il est 2h30 du matin quand le guide nous réveille. La nuit était glaciale ! C’est le jour où les groupes montent vers le sommet, et cette heure de réveil est nécessaire si on veut voir le soleil se lever en haut. Malheureusement, on est un peu malades, sans doute à cause de l’altitude (1500m de dénivelés positifs hier). Après avoir retrouvé nos australiens, on se met quand même en route vers le sommet, dans le noir total avec une lampe torche.

On comprend pourquoi le campement a été fait sur cet endroit de la crête: ensuite ça monte sec ! On marche dans une sorte de sable noir, c’est super difficile, on s’y enfonce, on n’avance pas super vite et c’est fatiguant. Après 2h de marche intensive, notre guide nous dit que si on ne peut pas aller jusqu’au sommet, il vaut mieux s’arrêter ici pour ne pas se retrouver en plein brouillard et ne rien voir plus tard. On s’arrête donc un peu au milieu de nulle part pour se reposer, et il fait toujours très froid. Par contre, c’est certainement la plus belle nuit qu’on ait pu voir de toute notre vie jusqu’à présent : des milliers/millions d’étoiles dans ce ciel complètement découvert !

On attend donc 1h dans le froid, allongés par terre derrière une butée pour moins souffrir du vent glacial, et le soleil se lève ensuite derrière la pente qui monte au sommet, c’est magique ! Les premiers rayons nous réchauffent un peu pendant que notre guide, épuisé, continue de dormir par terre avec une vieille couverture sur lui. Plus le soleil se lève, plus la vue est magnifique. On voit à des kilomètres à la ronde. Le guide fini par se réveiller nous donne des biscuits, le ciel bleu pointe le bout de son nez et on aperçoit même gunung agung de Bali et les îles Gili de l’autre côté du volcan. Le jour est levé, et après quelques photos sur les vues imprenables, on se rend compte que nous sommes passés par des chemins de dingues dans la nuit! Il y a des crevasses à moins de 2m du chemin par lequel on passe, dans un sens il valait mieux ne pas voir tout ça en montant cette nuit…

On redescend ensuite vers le campement en 1h30, accueillis par des singes qui n’hésitent pas à nous piquer un gobelet de sucre qui sert pour le thé, à 50cm de nous. L’heure vient ensuite de redescendre vers le cratère du volcan, là où se trouve un lac ainsi que le volcan encore en activité, qui fume. La dernière éruption date de mai 2010. Nous voilà donc partis pour 2h30/3h de descente abrupte, qui sont au final aussi fatigantes que des montées! C’est les genoux qui prennent cher. Beaucoup de rochers à descendre pendant 2h, puis de longs chemins plus praticables vers la fin. Le brouillard et les nuages disparaissent petit à petit, et la vue sur le lac avec la vallée nuageuse en contrebas est magnifique ! Arrivés en bas, on se prend une petite baignade dans des sources chaudes (brûlantes même) puis direction le lac pour le repas bien mérité 🙂 Le lac se situe à 2000m d’altitude. En 3h, on a donc descendu presque 3x la tour Eiffel en dénivelé, pas mal quand même !

Le volcan qu’on voyait ce matin de tout en haut est maintenant face à nous, au beau milieu du lac, et le repas nous fait le plus grand bien ( tout comme la petite sieste d’une demi-heure :)) L’objectif de la journée est de rejoindre l’autre côté du cratère, ce qui signifie remonter, puis redescendre ! Et hop, encore 2h30 de montée pour arriver à la crête d’en face  (2641m), après avoir contourné le lac et ses paysages à couper le souffle. Cette fois, c’était quasi de l’escalade parfois. Au détour d’un chemin, notre guide nous dit de faire attention puisqu’une italienne est tombée et morte au début de l’année…Rassurant. Le paysage est splendide et la hauteur nous permet d’apprécier le bleu turquoise du lac et son volcan au beau milieu. Nous arrivons ensuite au sommet de cette crête et faisons une pause photo de groupe avec les australiens et notre guide.

On devait normalement dormir ici, mais le guide nous dit que nous ferions mieux d’aller au pos 3 qui est à 20 minutes de là parce que nous n’avons plus d’eau et qu’il y a une source là bas. Ok… nous mettrons finalement facilement 1h30 😀 Après 10h de marche au total dans la journée, de montées et de descentes en tous genres, on arrive finalement au campement, à 2000 m d’altitude, ouf !  Repas et nuit bien mérités !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *